Le spectacle

  Le spectacle   Le Chant du Sassoun est un spectacle musical construit à partir d’extraits de ce «géant» de la littérature arménienne qu’est David de Sassoun et d’œuvres de compositeurs arméniens, pour chant et harpes, avec une création originale pour harpe.   Les aventures tragi-comiques des cinq  héros de l’épopée constituent le fil rouge du spectacle que la  musique vient nourrir. Le texte choisi parmi les quatre Chants du récit est alternativement chanté ou joué.      
  La harpe, instrument épique et théâtral est décliné en harpe celtique et harpe troubadour pour se transformer à l’envi, là, en fidèle destrier, là en armée en marche, là encore, en balcon.  Toutes trois mobiles,  les harpes occupent l’espace scénique en compagnie d’un arbre-rouet et d’autres instruments.    
   «Bénédicte Flatet s’est attachée à faire vivre les différentes générations du Sassoun, de Dame Dzovinar à Mehèr le Petit, fils de David, en mettant en relief la fantaisie, presque surréaliste parfois, des situations, tout en insufflant, par les choix des musiques et des chants, son âme arménienne à la légende.
  L’interprétation qu’en offrent les deux artistes est d’une réelle poésie, une poésie authentique qui associe délicatement les mots et la musique, faisant «parler» celle-ci, et donnant à la parole une intensité musicale. Sans cesse, ces deux aspects se répondent, s’entremêlent ou s’affrontent, accompagnés d’une gestuelle subtile et d’une tonalité à la fois, ou successivement, grave et comique.
  L’ensemble est neuf et original ; il émerveille par cette fusion réelle entre des arts, souvent juxtaposés, mais rarement «mariés» à ce point.
  Le public est sous le charme, enfants et adultes, emportés par ces personnages fantastiques, parfois burlesques, mais si humains, et par une musique et des chants chaleureux et terriblement vivants !»